Du microplastique dans les organes

Des chercheurs de l’Université d’Etat de l’Arizona ont analysé 47 échantillons d’organes humains, prélevés d’une banque de tissus destinée à étudier les maladies neurodégénératives, et leurs conclusions sont sans appel. Des poumons aux reins, en passant par le foie et la rate, des microplastiques et nano plastiques ont été détectés dans chaque échantillon.

Les microplastiques peuvent héberger des produits chimiques toxiques et nuire à certaines créatures marines. Les moules perdent ainsi de leur adhérence lorsqu’elles y sont exposées. Les humains y sont exposés en consommant de la nourriture, en buvant de l’eau ou encore en respirant.

Si l’impact sur la santé n’est pas encore connu, beaucoup craignent que ces particules aient un impact notamment sur la fertilité et la fréquence des cancers.

Article sur Les Echos.

 

Ce qui est refusé à Raoult est permis à d’autres

Un cas d’école

[…] En deuxième lieu, nous souhaitons rappeler quelques faits marquants, non exhaustifs, concernant un autre médicament censé prévenir la survenue d’un type de cancer chez les femmes ; un cas d’école.

Un ministre de la Santé annonce son remboursement alors même que la commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) n’a pas encore rendu son avis sur le rapport bénéfice/risque. Une fois rendu, l’avis de cette autorité affirme que la preuve clinique de l’efficacité de ce médicament, dans la prévention du cancer en question, n’est pas apportée et que des incertitudes demeurent ; que ce cancer a commencé à diminuer avant l’arrivée de ce médicament. Une revue indépendante confirme que cette efficacité n’est pas démontrée, qu’elle est simplement hypothétique. Ce médicament obtient pourtant l’autorisation de mise sur le marché (AMM).

Lors de la publicité faite pour ce produit, une manipulation de l’information est relevée par l’Agence française de sécurité sanitaire ; puis notée dans le Journal officiel de la République française (JORF). Cette publicité est interdite. Mais la promotion de ce produit se poursuit par d’autres moyens : certaines célébrités médicales, sociétés savantes, etc. qui oublient de signaler, au public, leurs liens et conflits d’intérêts. Parmi ces personnalités figure un pédiatre qui a déjà été condamné par la chambre de discipline de la première instance de l’Ordre des médecins (nous ignorons s’il a interjeté appel de cette décision).

L’article sur le Point.

 

Exemple de manipulation – interview BFM-WC

Je ne suis pas un soutien du Dr Raoult, qui doit être soumis à la critique comme tout autre, mais l’hystérie contre lui est devenue sidérante. Voici une très belle démonstration de tentative de manipulation par son intervieweuse (ultra idéologisée, et arrogante comme tous les gens très médiocres) :

 

Pour le monde d’après c’est mal barré…

Blackrock va conseiller l’Europe !

SOURCES ] 44% des contaminations par des présymptomatiques : https://www.nature.com/articles/s4159… Blackrock, climat et UE : https://www.bastamag.net/CAC-40-Trans… https://www.theguardian.com/business/… https://www.marianne.net/economie/l-u… https://www.mediapart.fr/journal/fran… L’ordonnances pour les fonctionnaires https://www.legifrance.gouv.fr/affich… La …

.

Coronavirus Covid19 confinement – autorisation de déplacement

A partir de midi ce mardi, Vous vous exposez à une amende en cas de contrôle des forces de l’ordre si vous n’avez pas sur vous l’attestation obligatoire à remplir pour vous déplacer.

A télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur.

Attention, ces papiers sont souvent mis à jour, allez vérifier.

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Des dérogations sur attestation seront possible dans le cadre de :

  • déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle,
    lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées
    sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements
    professionnels ne pouvant être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des
    établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
  • déplacements pour motif de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes
    vulnérables ou la garde d’enfants ;
  • déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle
    des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins
    des animaux de compagnie.