1er centre de médocs psychédéliques aux USA

L’université lance un centre de recherche psychédélique et de conscience au sein de John Hopkins Medicine. On pense qu’il est le premier de son genre aux USA et le plus grand centre de recherche de son genre dans le monde, selon l’école.
« Johns Hopkins est profondément engagé à explorer des traitements novateurs pour nos patients », a déclaré Paul B. Rothman, doyen de la faculté de médecine à l’Ecole de médecine de l’Université Johns Hopkins. « Nos scientifiques ont montré que les psychédéliques ont un réel potentiel comme médecine, et ce nouveau centre nous aidera à explorer ce potentiel. »

Article sur CNN

 

Tell people !

Des scientifiques s’élèvent contre la signification statistique

Enfin une évolution positive dans la mentalité des scientifiques, vers plus d’ouverture esprit ?

Comment les statistiques conduisent-elles si souvent les scientifiques à nier les différences, que ceux qui ne sont pas éduqués en statistique peuvent clairement voir ? Depuis plusieurs générations, les chercheurs sont avertis qu’un résultat statistiquement non significatif ne « prouve » pas l’hypothèse nulle (l’hypothèse qu’il n’y a pas de différence entre les groupes ou aucun effet d’un traitement sur certains résultats mesurés). Les résultats statistiquement significatifs ne « prouvent » pas non plus une autre hypothèse. De telles idées fausses ont largement déformé la littérature avec des prétentions exagérées et, moins célèbre, conduit à des prétentions de conflits entre études où il n’y en a pas.

Lire l’article publié dans le prestigieux magazine américain « Nature« 

Tell people !

Elon Musk veut connecter le cerveau aux machines

Elon Musk a enfin levé le voile sur les projets de sa mystérieuse société Neuralink. La start-up lancée en 2016 a développé un implant cérébral capable de de relier le cerveau à un ordinateur. Le dispositif a pour objectif de permettre aux personnes paralysées de contrôler leurs machines avec la pensée.

L’implant aurait déjà été testé avec succès sur des rats. Elon Musk également confié qu’un singe avait été capable de contrôler un ordinateur avec son cerveau. Il a également annoncé que les premiers tests sur humains auraient lieu début 2020. Neuralink devra cependant d’abord obtenir des autorisations de la Food and Drugs Administration, l’autorité qui régule les dispositifs médicaux aux USA.

Article sur Tom’s Guide

 

Tell people !

Encore des indices de maladies neuro-dégénératives venant des intestins

La preuve que la maladie de Parkinson peut commencer dans l’intestin est de plus en plus forte, selon de nouvelles recherches montrant que les protéines censées jouer un rôle clé dans la maladie peuvent se propager du système gastro-intestinal au cerveau.

Le corps humain forme naturellement une protéine appelée alpha-synucléine qui se trouve, entre autres, dans le cerveau et dans les terminaisons des cellules nerveuses. Cependant, les formes mal repliées de cette protéine qui s’agglutinent sont liées à des dommages aux cellules nerveuses, à une détérioration du système de dopamine et au développement de problèmes de mouvement et de parole, caractéristiques de la maladie de Parkinson.

Les derniers résultats, qui sont basés sur des études chez la souris, confirment une théorie de longue date : ce qui a anormalement plié l’alpha-synucléine peut commencer dans l’intestin, puis se propager au cerveau par le nerf vague – un faisceau de fibres qui commence dans le tronc cérébral et transporte les signaux à destination et en provenance de nombreux organes du corps, y compris l’intestin.

Article complet en anglais sur le Guardian

 

Tell people !

Un homme qui aide à la maison risque plus le divorce !!!

Au risque de faire jaser dans les chaumières, une étude norvégienne vient d’établir que plus les tâches ménagères étaient réparties équitablement dans un couple, plus les risques de divorce étaient élevés.

Selon l’institut de recherche en sciences sociales Nova, la proportion de divorces parmi les ménages qui partagent les tâches domestiques de manière équitable est environ 50% plus élevée que chez ceux où l’essentiel du travail est accompli par la femme.

« Plus un homme en fait à la maison, plus la proportion de divorces augmente », explique Thomas Hansen, coauteur d’une vaste étude intitulée « L’égalité à la maison ». Pour les chercheurs, il n’y a aucun, ou presque aucun lien de causalité, et cette corrélation est plutôt un signe de la « modernité » des couples.

Article à lire dans Sud Ouest.

 

Tell people !

Les violences sexuelles entre enfants

 

 

Difficiles à quantifier, les violences sexuelles entre très jeunes enfants à l’école inquiètent les parents. Si les enquêtes sont plus nombreuses, les poursuites restent rarissimes.

Car s’il n’existe pas en France d’âge minimum pour engager des poursuites contre un enfant : il faut que son discernement soit retenu par la justice. « Cela suppose que le mineur a eu conscience de commettre une infraction et qu’il ne s’agissait pas d’un jeu sans conscience de la dimension sexuelle », explique Youssef Badr, porte-parole de la Chancellerie.

Un tabou ? En tout cas, au ministère de l’Education nationale, les agressions entre enfants ne sont pas recensées en maternelle et en élémentaire.

Article complet à lire dans « Le Parisien« .

 

 

Tell people !

Les chats connaissent leurs noms – mais s’en fichent !

« Les chats sont tout aussi doués que les chiens pour apprendre — ils ne sont tout simplement pas aussi désireux de montrer à leurs propriétaires ce qu’ils ont appris », déclare John Bradshaw, biologiste à l’Université de Bristol, au Royaume-Uni, qui se spécialise dans les interactions homme-animal.

L’étude a tiré parti d’une technique appelée « habituation-déshabituation », couramment utilisée dans les études sur le comportement animal. Atsuko Saito, biologiste cognitive à l’Université de Tokyo, et ses collègues, ont visité 11 foyers avec des chats de compagnie (Felis catus) et ont demandé au propriétaire de lire une liste de quatre noms à leur animal de compagnie. Ces mots étaient de la même longueur et du même rythme que le nom du chat.

Article complet sur le site « nature« .

Tell people !

Chute des performances en calcul des élèves de CM2 sur 30 ans

Publié par le ministère en mars 2019 :

« En 2017, la reprise d’une enquête initiée en 1987, portant sur le calcul en fin de CM2, permet de comparer les performances des élèves à trente ans d’intervalle. Cette enquête donne des résultats à quatre temps de mesure : 1987, 1999, 2007 et 2017. Entre 1987 et 1999, les performances des élèves avaient fortement baissé. Cette tendance s’était atténuée entre 1999 et 2007. Dix ans plus tard, on assiste à une baisse des performances des élèves moins marquée cependant qu’entre 1987 et 1999. Les écarts restent les mêmes selon l’origine sociale.
Les garçons réussissent mieux que les filles sur toute la période, mais l’écart de performances se réduit en 2017.
La baisse des performances des élèves en retard scolaire, moins nombreux en 2017 qu’en 1987, est plus marquée que celle des élèves « à l’heure ». »

Voir sur le site de l’Educ Nat.

 

Tell people !