Pour le monde d’après c’est mal barré…

Blackrock va conseiller l’Europe !

SOURCES ] 44% des contaminations par des présymptomatiques : https://www.nature.com/articles/s4159… Blackrock, climat et UE : https://www.bastamag.net/CAC-40-Trans… https://www.theguardian.com/business/… https://www.marianne.net/economie/l-u… https://www.mediapart.fr/journal/fran… L’ordonnances pour les fonctionnaires https://www.legifrance.gouv.fr/affich… La …

.

Coronavirus Covid19 confinement – autorisation de déplacement

A partir de midi ce mardi, Vous vous exposez à une amende en cas de contrôle des forces de l’ordre si vous n’avez pas sur vous l’attestation obligatoire à remplir pour vous déplacer.

A télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur.

Attention, ces papiers sont souvent mis à jour, allez vérifier.

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Des dérogations sur attestation seront possible dans le cadre de :

  • déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle,
    lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées
    sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements
    professionnels ne pouvant être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des
    établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
  • déplacements pour motif de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes
    vulnérables ou la garde d’enfants ;
  • déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle
    des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins
    des animaux de compagnie.

 

Un humain placé en hibernation pour la première fois

Les médecins ont placé pour la première fois des êtres humains en « animation suspendue », dans le cadre d’un essai aux États-Unis qui vise à permettre de réparer des blessures traumatiques (qui auraient autrement causé la mort).

La technique, officiellement appelée « préservation d’urgence et réanimation » (eng : EPR), est menée sur des personnes qui arrivent au Centre médical de l’Université du Maryland à Baltimore avec un traumatisme aigu – comme un coup de feu ou un coup de couteau – et qui ont fait un arrêt cardiaque. Leur cœur aura cessé de battre et ils auront perdu plus de la moitié de leur sang. Il n’y a que quelques minutes pour opérer, avec moins de 5 pour cent de chance qu’ils survivent normalement.

Article à lire sur NewScientist

 

Un homme qui aide à la maison risque plus le divorce !!!

Au risque de faire jaser dans les chaumières, une étude norvégienne vient d’établir que plus les tâches ménagères étaient réparties équitablement dans un couple, plus les risques de divorce étaient élevés.

Selon l’institut de recherche en sciences sociales Nova, la proportion de divorces parmi les ménages qui partagent les tâches domestiques de manière équitable est environ 50% plus élevée que chez ceux où l’essentiel du travail est accompli par la femme.

« Plus un homme en fait à la maison, plus la proportion de divorces augmente », explique Thomas Hansen, coauteur d’une vaste étude intitulée « L’égalité à la maison ». Pour les chercheurs, il n’y a aucun, ou presque aucun lien de causalité, et cette corrélation est plutôt un signe de la « modernité » des couples.

Article à lire dans Sud Ouest.

 

Les chats connaissent leurs noms – mais s’en fichent !

« Les chats sont tout aussi doués que les chiens pour apprendre — ils ne sont tout simplement pas aussi désireux de montrer à leurs propriétaires ce qu’ils ont appris », déclare John Bradshaw, biologiste à l’Université de Bristol, au Royaume-Uni, qui se spécialise dans les interactions homme-animal.

L’étude a tiré parti d’une technique appelée « habituation-déshabituation », couramment utilisée dans les études sur le comportement animal. Atsuko Saito, biologiste cognitive à l’Université de Tokyo, et ses collègues, ont visité 11 foyers avec des chats de compagnie (Felis catus) et ont demandé au propriétaire de lire une liste de quatre noms à leur animal de compagnie. Ces mots étaient de la même longueur et du même rythme que le nom du chat.

Article complet sur le site « nature« .

Chute des performances en calcul des élèves de CM2 sur 30 ans

Publié par le ministère en mars 2019 :

« En 2017, la reprise d’une enquête initiée en 1987, portant sur le calcul en fin de CM2, permet de comparer les performances des élèves à trente ans d’intervalle. Cette enquête donne des résultats à quatre temps de mesure : 1987, 1999, 2007 et 2017. Entre 1987 et 1999, les performances des élèves avaient fortement baissé. Cette tendance s’était atténuée entre 1999 et 2007. Dix ans plus tard, on assiste à une baisse des performances des élèves moins marquée cependant qu’entre 1987 et 1999. Les écarts restent les mêmes selon l’origine sociale.
Les garçons réussissent mieux que les filles sur toute la période, mais l’écart de performances se réduit en 2017.
La baisse des performances des élèves en retard scolaire, moins nombreux en 2017 qu’en 1987, est plus marquée que celle des élèves « à l’heure ». »

Voir sur le site de l’Educ Nat.

 

Comment les universités se préparent aux métiers qui n’existent pas encore ?

Les universités déterminent l’avenir : ils le forment par leur recherche et préparent des étudiants pour des emplois de demain. Mais au milieu de la quatrième révolution industrielle, il est dur de savoir à quoi l’avenir ressemblera. On s’attend aux changements technologiques comme l’automatisation et l’intelligence artificielle pour transformer le paysage de l’emploi. La question est : notre système éducatif assurera-t-il ?

La réponse compte parce que 65 % d’enfants entrant dans des écoles primaires travailleront dans des emplois et des fonctions qui n’existent pas actuellement, selon des Universités (rapport britannique). La recherche, qui explore « le rythme des changements rapide et la complexité croissante de travail », avertit aussi que le Royaume-Uni ne crée pas assez de travailleurs pour 2030.

Article sur The Guardian.