Un humain placé en hibernation pour la première fois

Les médecins ont placé pour la première fois des êtres humains en « animation suspendue », dans le cadre d’un essai aux États-Unis qui vise à permettre de réparer des blessures traumatiques (qui auraient autrement causé la mort).

La technique, officiellement appelée « préservation d’urgence et réanimation » (eng : EPR), est menée sur des personnes qui arrivent au Centre médical de l’Université du Maryland à Baltimore avec un traumatisme aigu – comme un coup de feu ou un coup de couteau – et qui ont fait un arrêt cardiaque. Leur cœur aura cessé de battre et ils auront perdu plus de la moitié de leur sang. Il n’y a que quelques minutes pour opérer, avec moins de 5 pour cent de chance qu’ils survivent normalement.

Article à lire sur NewScientist

 

Tell people !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *