Robotique, du présent vers le futur – topo

Le terme robot apparaît pour la première fois dans la pièce de théâtre (science-fiction) R. U. R. (Rossum’s Universal Robots), écrite en 1920 par l’auteur Karel Capek. Le mot a été créé par son frère Josef à partir du mot tchèque « robota » qui signifie « travail, besogne, corvée ».

Les premiers robots industriels apparaissent, malgré leur coût élevé, dans le début des années 1970. Ils sont destinés à exécuter certaines tâches répétitives, éprouvantes ou carrément toxiques pour un opérateur humain : peinture ou soudage des carrosseries automobiles. Aujourd’hui, l’évolution de l’électronique et de l’informatique permet de développer des robots plus précis, plus rapides ou avec une meilleure autonomie. Industriels, militaires ou spécialistes chirurgicaux rivalisent d’inventivité pour mettre au point des robots assistants les aidant dans la réalisation de tâches délicates ou dangereuses. Dans le même temps apparaissent des robots à usages domestiques : aspirateur, tondeuses, etc.

L’usage du terme « robot » s’est galvaudé pour prendre des sens plus larges : automate distributeur, dispositif électro-mécanique de forme humaine ou animale, logiciel servant d’adversaire sur les plateformes de jeu bot informatique.

Exemple 1 – un robot joueur pour aider les enfants malades

Exemple 2 – Humanoïdes avec intelligence artificielle et simulateur d’émotions

Exemple 3 – Robots massacreurs (simulation)

DOC 1 robots tueurs
DOC 2 robots tueurs

Exemple 4 – Robots géants remplaçant les chars d’assaut

Exemple 5 – Robots très agiles (secourisme ou guerre)

DOC 1 Les robots, danger ou opportunité ?
DOC 2 Les robots, danger ou opportunité ?

Exemple 6 – Ces robots humanoïdes qui changent la vie

Exemple 7 – Robots d’exploration sur terre, sous l’eau, dans l’espace…

Science et Vie Junior d’octobre 2019

Exemple 8 – Robots en temps d’épidémie

spot-robot-medecins
Boston Dynamics est une société américaine spécialisée dans la robotique. Son dernier-né, le chien-robot Spot, est très populaire. En effet, il peut aussi bien travailler sur une plateforme pétrolière, surmonter un parcours d’obstacles difficile et même tirer un attelage. Maintenant que le monde est en proie à la pandémie de Covid-19, il a une nouvelle responsabilité : celle de protéger l’ensemble du personnel médical face au coronavirus.Spot, le chien-robot terrifiant de Boston Dynamics est en vente !Les robots sont en ce moment bien pratiques pour éviter le contact humain le plus possible. Aux États-Unis, et plus précisément à Boston (ville natale de Spot), le chien-robot est utilisé par le « Brigham and Women’s Hospital ». Il est équipé d’un iPad et d’une radio bidirectionnelle. Les médecins peuvent donc voir les patients à distance et leur parler.Avec les nouveaux protocoles mis en place, les patients sont placés dans des tentes à l’extérieur de l’hôpital afin de réaliser l’évaluation médicale. En général, le processus requiert environ 5 membres du personnel médical qui sont donc potentiellement exposés au virus. En plus de réduire le nombre nécessaire de médecins présents dans les tentes, Spot permet aussi d’économiser les EPI (équipements de protection individuelle) qui deviennent de plus en plus précieux.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.