Big Brother à l’écoute !

« Garde tes amis près de toi, et tes ennemis encore plus près. » Une phrase bien avisée à l’époque du parrain, mais on notera que Don Corleone ne connaissait pas encore le téléphone portable… Si le smartphone est devenu le meilleur ami de l’homme ces quelques dernières années, il est aussi en train de devenir son pire ennemi… La cause ? Il est trop près de vous ! Il vous sert d’intermédiaire dans tout ce que vous faites : communiquer avec vos alter ego, visiter des sites web, prendre des photos, des vidéos… Il ne vous quitte jamais, et donc, une grande partie de votre vie transite par lui. Ce qui en fait un mouchard de choix pour qui veut savoir à quoi elle ressemble, votre vie.

Vous ne vous croyez peut-être pas assez important pour que votre vie banale intéresse qui que ce soit, mais détrompez-vous, et vite ! Les publicitaires, les vendeurs en tout genre, et même les agences gouvernementales de renseignement d’un certain nombre de pays sont intéressés par votre vie privée…

 

D’où cet article. On s’est aperçu dernièrement que plusieurs applications pour smartphone nous écoutaient à notre insu. Et quand on dit « écouter », on ne parle pas de l’historique web, mais bien du micro ! Parmi elles, sans surprise, l’application Google1… Elle collecte bien entendu toutes les requêtes vocales que vous lui faites, puisque c’est pour ça que vous l’utilisez. Mais est-ce que vous vous étiez déjà demandés comment Google savait que vous aviez dit « OK Google », signifiant à l’application que votre prochaine phrase serait une requête ? Il n’y a qu’une réponse possible : ben oui Jean-Mi, Google t’écoute en permanence, pour savoir quand tu vas prononcer « OK Google » ! C’est ainsi que la firme enregistre vos appels téléphoniques, vos conversations privées… et de manière générale tous les sons qui arrivent jusqu’au micro de votre smartphone. C’est vache. Mais d’un autre côté, l’application est bien obligée d’accéder à votre micro pour pouvoir être utilisée, et ça vous en êtes conscients. Alors OK, répertorier tout ça au lieu de le virer, c’est peut-être pas cool, mais c’est prévisible. Eric Schmidt, PDG de Google, avait déjà dit en 2009 que si on fait quelque chose et qu’on veut que personne ne le sache, faut pas le faire sur internet !

Bon, ensuite, Google soigne quand même toujours un peu son image. Donc il vous permet de voir ce qui a été enregistré sur vous, et aussi d’effacer ce contenu… Au moins en théorie, en tout cas : rappelons quand même que tout bon informaticien vous confirmera que sur internet, effacer quelque chose à 100%, ça n’existe pas vraiment !

Vous pouvez accéder à vos historiques et les supprimer via ce lien cliquable (si vous n’êtes pas connectés à votre compte google, la page sera vide) :

Bref, tout ça pour dire : réfléchissez avant de faire confiance à la technologie : sur ce coup-là, vous avez quand même directement autorisé Google à vous écouter H24 !!

Cependant, il peut y avoir plus vicieux : imaginez-vous qu’environ 250 jeux Android2 font la même chose que Google ! Bon, alors, officiellement, pas tout à fait : le code responsable de la fuite de données est pensé pour « détecter les programmes télévisuels en fond sonore, et non vos conversations privées » se défend la société Alphonso, qui l’a développé. Son autre ligne de défense est que l’utilisateur est prévenu de l’utilisation de son micro : vous savez, lors de l’installation d’une appli, la liste des droits demandés que vous ne lisez jamais… Le New York Times précise tout de même que si ces conditions générales mentionnent un accès au micro, elles ne précisent pas à quoi il sert… ni que celui-ci continuera d’être écouté lorsque l’application sera fermée et que vous n’utiliserez pas votre smartphone ! Tout ça pour jouer à Basketball 3D ! Bon, là encore, vous pouvez retrouver les jeux incriminés en tapant « Alphonso Automated » dans la barre de recherche de Google Play. Et bien entendu effacer de votre smartphone, après coup, les applications gênantes si vous le voulez…

Voilà : ça peut être un peu pénible, mais ça devient nécessaire d’éplucher la liste des droits d’accès lorsqu’on télécharge une appli. Du moins si l’on veut pouvoir papoter tranquille de sujets intimes. En lisant, interrogez-vous sur les prérequis nécessaires au bon fonctionnement de l’application, et si des autorisations étranges sont demandées, ne téléchargez pas l’appli ! Encore une fois, contrairement à Google, Basketball 3D ne devrait pas avoir besoin d’accéder à votre micro pour fonctionner sur votre smartphone ! Ce qui rend cette demande suspecte…

 

Allez, un petit mot sur Facebook qui est aussi intéressé par votre smartphone. Dans un article du 21 janvier 2018, marianne3 vous donne un exemple de ce qu’il est possible de faire, pour expliquer parfois certaines coïncidences de suggestions d’amis avec ceux que vous avez croisés au bar : « Il leur est possible de détecter que deux smartphones sont au même endroit en même temps. Mais il y a encore plus intrusif : en comparant les données de chaque téléphone disponible, le réseau social est capable de déterminer si les personnes se font face ou marchent ensemble. ».

 

Et nous terminerons notre article par le pire. Il y a des choses contre lesquelles le bon sens et l’ôpiniatreté (pour la lecture des conditions d’utilisation) sont insuffisants. L’entreprise de sécurité informatique Kaspersky Lab a publié le 16 janvier 2018 un communiqué sur le malware Skygofree4 qui s’est répandu sur les smartphones sous Android depuis 2014. Ce logiciel malveillant se transmet via des sites web ressemblant à ceux des principaux opérateurs de téléphonie. Très difficile à détecter, il est capable de localiser le portable et de croiser sa position avec les écoutes. Skygofree pourrait aussi pirater WhatsApp, écouter les conversations téléphoniques, lire les SMS et plus largement le contenu de la mémoire du smartphone. Et aussi prendre photos et vidéos à l’insu de l’utilisateur. C’est clairement du matériel d’espion !

Donc en conclusion : comme votre smartphone vous surveille, surveillez votre smartphone !

Aller plus loin
Un livre et un gadget sympa et pas cher (cache-webcam amovible):

 

Notes

1■ Article Google vous écoute en permanence, du site Sputniknews

2■ Article That game on your phone may be tracking what you’re watching on TV, du New-York Times

3■ Article de marianne : Facebook redouble de nouveautés pour vous espionner

4■ Article AFP Un logiciel de surveillance cible les mobiles Android

Retour en haut de l’article

Tell people !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *