Suite à une photo compromettante

Axelle perd son contrat avec L’Oréal, ou comment les réseaux bigdata vous rattrapent !

Les cas de ce genre se répètent souvent. Nous ne pouvons pas tous les répertorier ici, mais nous en avons choisi un qui est un peu ancien exprès (ce qui vous laisse imaginer ce que ça peut donner maintenant avec l’augmentation du public), pour vous rappeler que tout ce que vous publiez sur vos réseaux restent sur internet (et ce, même si vous l’effacez).

Axelle Despiegelaere, étudiante de 17 ans, avait décroché un contrat avec L’Oréal Professionnel pour réaliser des tutoriels beauté en vidéo.

Problème entre-temps : une photo publiée par Axelle sur sa page Facebook, tout sourire, posant à côté du cadavre d’un oryx, le fusil contre son épaule. La légende accompagnant le cliché disait : « Chasser n’est pas seulement une question de vie ou de mort. C’est plus que ça… C’était il y a un an, aujourd’hui, je suis prête à chasser des Américains, hahaha ». La jeune femme avait posté cette image juste avant la rencontre Belgique-États-Unis.

Elle a depuis effacé l’image en question et supprimé sa page Facebook.

Les internautes se sont vivement indignés sur les réseaux sociaux suite à la publication de cette photographie. Axelle a tenté de calmer le jeu en déclarant « Je ne voulais pas offenser qui que ce soit… c’était une blague. Merci pour votre compréhension. » Trop tard: L’Oréal Professionnel Belgique a immédiatement réagi en déclarant au journal «The Independent» que la vidéo réalisée avec Axelle serait la première et la dernière.

Lire l’article d’origine ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.